mercredi 12 juin 2013

Petit déjeuner avec un/une designer

Anne Zampiero, artisane-bijoutière à Lausanne



Il y a 2 ans de cela, lorsque je suis arrivée « Autour de Genève », j’ai acheté une bague sur le marché de Noël de Carouge; Je ne me suis jamais lassée de cet accessoire qui rentre en résonance avec plusieurs pièces de ma garde-robe. Il m’est donc apparu comme une évidence de démarrer ma rubrique «Déjeuner avec un designer» en compagnie d' Anne Zampiero, la créatrice de cet objet. Elle est artisane-bijoutière.
C’est dans son atelier-boutique, Cœur de cristal à Lausanne, que je l’ai retrouvé autour d’un café/croissant, dans le cadre d’un  p'tit déj qui s'est prolongé jusqu’à … la fin de l’après-midi!
Il y a des jours comme ça, où l'on rencontre des personnalités particulièrement généreuses qui nous ouvrent une grande fenêtre sur leur univers -Elle fait partie de ces gens-là et cela se reflète dans ses créations. 

Assises autour de sa table de travail, nous commençons la discussion dans une atmosphère particulièrement ouverte,  inspirées par les premiers jours de soleil. Malgré un parcours scolaire qui ne s’est pas déroulé en ligne droite, je me rends vite compte qu’Anne a trouvé sa voie très tôt. Dans la cour de l’école, elle gagnait déjà son argent de poche en vendant des bijoux qu’elle confectionnait! Passionnée de céramique et de bijouterie, elle suit des cours optionnels dans ces matières à l’école et emmagasine du savoir-faire au rythme des rencontres  ou d’un voisin qui lui offre l’opportunité d’utiliser du matériel ou de perfectionner ses techniques. Lorsqu’elle entre à l’Ecole Supérieure d’Arts Appliqués de Genève, elle fait le choix de se  focaliser sur la bijouterie où le domaine des possibles lui semble infini.

Son inspiration:  

Fascinée par la nature, les fleurs, les minéraux, elle les scrute jusque dans leurs infimes détails et ils constituent sa principale source d'inspiration. "Toutes les structures géométriques existent  dans la nature" dit-elle... Lorsqu’elle en parle, ses yeux pétillent et je partage totalement son enthousiasme pour le jardin botanique de Genève

Ses créations qui plaisent le plus sont les bagues inspirées des coquelicots (je suis littéralement fan de cette collection !), avec leurs couleurs fortes et leurs légèretés, il suffit de les passer au doigt pour les adopter !
Anne aime l’effet qu’elles ont sur ses clientes lorsqu’elles s’en approchent…car immédiatement un sourire s’inscrit sur leurs visages. Cette fleur rime avec bonheur.
Cette artiste est un électron libre, ses collections ne suivent ni les saisons, ni les flux de la mode et c’est ce qui les rend intemporelles.

Ses voyages : 

Anne me dit avoir eu la sensation d’être une touriste, ni d’ici, ni d’ailleurs, en voyageant autour de la planète, d’Afrique en Asie, pour enfin découvrir le lieu où elle a la sensation d’être « à la maison »: La République Dominicaine. C’est sur cette île, « comme si c’était une évidence » qu’elle s’engage dans le projet de développement d’un centre scolaire destiné aux enfants défavorisés  à travers une fondation, Les Enfants de l'Arc-en-Ciel (lien childrenworld.ch ) -Depuis, elle y retourne régulièrement.

Nos croissants terminés, je décide de faire quelques clichés.  Anne s’installe à son établi de bijoutière et décide de créer sous mes yeux une paire de boucles d’oreille en argent et perles d’eau douce. L’expérience est inoubliable.
Elle part d’une plaque d’argent et il est difficile à ce point d’imaginer que ce rectangle de métal va se transformer en une pièce harmonieuse.
Elle redimensionne la plaque d’argent en la sciant et joue sur son épaisseur en utilisant le laminoir.





Sous son chalumeau, la température monte à plus de 600 degrés.
 




Réglette, pied à coulisse, équerre à centrer et autres instruments de mesure et de traçage lui permettent de travailler avec une précision d’horlogère.






J’aime particulièrement les étapes ou elle utilise le chalumeau pour recuire et souder; Cette méthode de travail rapporte à l’ancien et au traditionnel et(avec mes faibles connaissances de cet environnement)j’ai été très surprise qu’elle soit utilisée en bijouterie.





Après la soudure, le passage du métal dans un bain d’acide permet de supprimer les traces d’oxydation provoquées par la flamme. 









Le métal scié, laminé,embouti ,limé ,percé, soudé, brossé, fraisé … prend peu à peu la forme souhaitée.





La perle d’eau douce vient se nicher au cœur de la fleur d’argent.




Les boucles d’oreille inspirées de la fleur de liseron sont terminées et le résultat délicat, élégant, équilibré est fait pour durer… J’adore!



Nous sommes bien loin des processus de fabrication industriels: Ici, tout est façonné à la main et dans le souci du détail. 
Merci pour cette belle expérience Anne !

N’hésitez pas à lui rendre visite dans sa boutique-atelier « Cœur de Cristal » à Lausanne au 22 rue du Maupas à Lausanne, Suisse.
Heures d’ouverture : Mercredi à Vendredi de 14 à 18:30 et Samedi de 11 à 16:00 (Tel:021 329 03 93)





3 commentaires:

  1. J'avais vu ta bague lorsque nous buvions un café et je suis très heureuse de découvrir son savoir-faire, beau partage. Brigitte

    RépondreSupprimer
  2. Coucou, j'arrive tout droit de chez Anna Galore et Anti me dit que nous sommes presque voisines! En fait, je note que nous avons en commun le lac Léman et les bagues coquelicot. Grâce à vous, je découvre le travail de l'artiste dont j'ai dû croiser les compositions durant l'été à Lausanne, au marché des artisans sous les arcades de la Palud.
    Votre blog donne l'envie d'y flâner et de s'y attarder. Je vais revenir :-)
    Valentine

    RépondreSupprimer
  3. J'adore ce genre de rencontres Valentine et je suis ravie que tu aies eu plaisir à la lecture de mon blog...
    Quand tu veux pour un café "Autour de Genève" ou à de Lausanne !
    Mon adresse email est f.boquerat@gmail.com
    Belle soirée!
    F

    RépondreSupprimer