jeudi 26 septembre 2013

Paul KLEE, le presque "Suisse"

Chat et oiseau, 1928
Qui n’a pas « croisé » une œuvre (ou un produit dérivé) de cet artiste majeur de la première moitié du XXème siècle ?
-Pour ma part, c’est une carte postale que j’ai acheté lors d’un passage au centre Pompidou, qui évoque le plus Mr Klee. Cette carte, probablement acquise pendant ma période « sombre » (crise d’adolescence oblige) m’a accompagné pendant quelques années, accrochée tout près de mon lit.

(Comme je viens de dénicher le fabuleux site WIKI painting, je m'empresse de vous le faire partager. C'est une énorme base de données d'œuvres classées par artistes. En 2012,75000 œuvres étaient répertoriées. C'est une mine d'or, où nous pouvons entre autres visionner les tableaux de Klee: ICI)

Aujourd’hui, je découvre que Paul Klee était Suisse(tout comme la tour Eiffel me direz-vous ?!), mais d’une « Suissitude » un peu spéciale, puisqu’elle est survenue post-mortem!
- Il a dû sauter de joie l'artiste, à la réception de son nouveau passeport...pour l’éternité; Trêve de plaisanteries, je vous raconterai le fin mot de l’ histoire un peu plus loin.

Source image ICI
Paul Klee est né près de Bern(1879) dans un environnement familial dédié à la musique. Il est scolarisé en Suisse et parallèlement à ses études, il dessine.  Immédiatement après l’obtention de sa maturité (Équivalent Suisse du bac), il s’installe à Munich(1898) pour se former au dessin. Un voyage d’étude avec son ami sculpteur Hermann Haller le mène en Italie. A Rome, la profusion d’œuvres classiques remet sa conception artistique en question. Il retourne à Bern, chez ses parents, pour se « retrouver ».
En 1906, il épouse Lily Stumpf, une pianiste rencontrée quelques années auparavant à Munich.
Paul Klee fait sa première exposition à Bern, qui est transférée à Zurich, Winterthour et Bâle. Il effectue un séjour en Tunisie avec ses amis artistes August Macke et Louis Moilliet. Ce voyage semble avoir été un "révélateur" artistique; Il produit des aquarelles et travaille sur la couleur. Il écrit dans son journal: "C'est le moment le plus heureux de ma vie: La couleur et moi ne faisons plus qu'un, je suis peintre."

Hammamet,1914

A la veille de la première guerre mondiale, il expose avec Chagall. Il est ensuite mobilisé comme réserviste mais continue à peindre. Son exposition à la galerie "Der Sturm"(1917) est une réussite financière.
Revolving house,1921
En 1921 il entre comme professeur au Bauhaus et c'est en 1929 que son succès atteint son apogée. La page "Allemande" de sa vie se tourne lorsqu'il est révoqué (1934) de son poste à l'académie de Düsseldorf par les nazis (Il fait parti des artistes dont les œuvres sont qualifiées de dégénérées)et il s'exile en Suisse avec son épouse.

Extrait du tableau village de montagne (Automne),1934
Après 2 années de lutte contre la maladie, il se remet peu à peu à son travail artistique. En 1939, il produit plus de 1200 œuvres et dépose une demande de naturalisation. Il meurt un an plus tard, à la clinique de Locarno. Sa requête de naturalisation qui a abouti "lui parvient", si je peux m'exprimer ainsi, dans les jours qui suivent sa mort...
L'œuvre de Paul Klee est énorme (Autour de 10 000 œuvres) et difficile à classer comme nous le comprenons en écoutant le documentaire audio suivant:ICI

Le centre Paul Klee de Bern possède une collection de 4000 de ses œuvres (dessins, aquarelles et tableaux )mais également des textes et des photos dont des sélections sont visibles dans leur locaux.

Pour plus d'informations sur les expositions consacrées à l'artiste, rendez-vous sur le site du centre Paul Klee: ICI

Zentrum Paul Klee
Monument im Fruchtland 3
case postale
3000 Berne 31
Suisse                                               
Tél. +41 (0)31 359 01 01                
L'adresse mail: info@zpk.org


L§F

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire