vendredi 14 février 2014

Arrêtez le massacre, rejoignez la S.P.C!

Lorsque que tout ronronne autour de nous, européens lovés dans nos sofas, épris de notre confort et occupés à nous tailler la part du lion dès potron-minet, nous ne nous soucions pas des petites ou grandes cruautés qui pourtant se déroulent si près de nous.
Ce matin, je me lève avec la conviction qu'il me faut sortir les griffes et me dresser contre une injustice qui sévit dans mon logis comme dans de nombreux foyers Européens. Parfois, la révolte s'empare de nous et notre conscience ne nous permet plus de reculer devant l’innommable, que nous avons laissé s’opérer, sans réagir, fermant les yeux devant le supplice d'un innocent...

Et quoi de plus innocent qu'un inoffensif canapé d'angle, livré à lui-même au cœur du salon!
C'est pourtant sur lui qu'il s'acharne, jours après jours, sans répit.
Il s'en approche d'abord timidement, puis y goûte un repos qui semble bien mérité, blotti entre 2 coussins. Petit à petit prenant confiance en lui, il y laisse quelques poils, subrepticement. A l'occasion, il y régurgite quelques boulettes, comme par accident. Ayant gagné notre confiance, il passe à la vitesse supérieur. Sous prétexte de n'avoir rien d'autre à se mettre sous la patte, il s'en sert de griffoir, avec la même froideur qu'il le ferait sur un arbre centenaire, lacérant sauvagement l'épiderme fragile du canapé, avec un plaisir évident. Puis viennent les courses effrénées ponctuées d’arrêts intempestifs, les retours de balades avec pattes et pelage humides sur un divan déjà affaibli... Comme si cela ne suffisait pas, il embringue le môme de la maison dans ses jeux, et les voilà deux, bondissant sur le pauvret qui s’affaisse en silence...car c'est bien le silence, cet omerta qui règne autour du massacre, qui induit notre acceptation de l'ignoble, au cœur même de notre foyer!

Le lobby félin pousse le vice jusqu'à s'allier à la grande distribution pour rebooster son  capital sympathie tout en s'exonérant de la  responsabilité de nombreux décès prématurés de canapés. En effet, en nous poussant à faire cette nouvelle acquisition, il nous laisse l'initiative d'une solution finale prématurée, tout en facilitant l'arrivée d'une prochaine victime, toute fraîche....

*A la lumière de cette information, votre regard sur cette publicité sera certainement différent.



Pour arrêter le massacre, rejoignez la Société Protectrice des Canapés!


Belle journée
L§F


Le bonus de Luckas





et le "making of"


Proverbe malgache: « Ne faites pas confiance au chat quand il y a du poisson au menu »

4 commentaires:

  1. Il faut absolument faire signer Claire, la "maman" de Freddy !

    2,24 mètres pour ce dogue, c'est dingue !
    Le plus grand chien de Grande-Bretagne, Freddy, un dogue allemand fait de 2,24 mètres et mesure 1,04 mètre au garrot. Et il n'a que 18 mois !

    http://news.fr.msn.com/m6-actualite/video/

    RépondreSupprimer
  2. je rentre tout juste d'un week-end Saint Valentin(hasard du calendrier, épique, à lire dans le fil bonjour chez les Galore)............j'ai de la lecture à rattraper!!! Je m'y colle dès demain le temps de me remettre les idées dans le bon ordre :-)
    Bises à toi sous la tempête qui nous a suivit depuis Lavey! (là ou moins on était dans l'eau chaude).
    Valentine

    RépondreSupprimer
  3. Je reviens à ta note! Voilà pourquoi j'ai pris un chien.......Quand les filles étaient petites, j'ai eu un magnifique persan qui m'a sournoisement démonté mon canapé! Mais ton Moufty n'a pas d'excuse. Il pourrait quand même faire ses griffes dehors. Un petit conseil: l'emploi des huiles essentielles. Les chats détestent la lavande et la citronnelle.
    Et encore une fois, tu me régales de tes mots. On ne t'aurait pas qu'il faudrait t'inventer :-)
    En patois landais que je ne parle pas, ma grand-mère disait: "demande au chat s'il aime le lard".
    Bon dimanche à toi, ton Lukas et alentours.
    Valentine

    RépondreSupprimer