vendredi 21 février 2014

Audrey chez les helvètes











Saviez-vous qu' Audrey Hepburn avait élu domicile en Suisse?











Née en Belgique en 1929, d’une mère hollandaise et d’un père anglais, Audrey Hepburn, est une actrice et une icône des années 60 qui a fait carrière à Hollywood. Son enfance est partagée entre l’Angleterre, la Belgique et les Pays-Bas. Très tôt passionnée par la danse, elle s’entraine assidument.
Lorsque la seconde guerre mondialement éclate, sa mère la rapatrie aux Pays-Bas, espérant ainsi la protéger. L’adolescente participe à la résistance en faisant occasionnellement office de messagère, comme beaucoup d’enfants à cette période. La  famine sévit et la malnutrition a des conséquences désastreuses sur sa santé. Après la libération, elle tente de continuer à danser, mais sa grande taille (1m71) et les carences dont elle a souffert font obstacle à sa carrière de ballerine. Elle tourne alors dans de petits films, participe à des comédies musicales et travaille occasionnellement comme modèle.
Lors du tournage de « Nous irons à Monte-Carlo », sur la côte d'azur, elle est repérée par Colette et obtient le rôle principal dans la pièce Gigi.
Sa  carrière d'actrice de cinéma est lancée par "Vacances Romaines", son premier film Américain en 1953, qui lui vaut un oscar.
C’est sans doute grâce à sa prestation dans « diamants sur canapé(1961) » que nous nous souvenons le plus d’elle. Le rôle de Holly Golightly était pourtant destiné à Marilyn Monroe. Sa scène d'entrée, dans une robe dessinée par Givenchy est mythique, mais on se rappelle de aussi de « Sabrina(1954)», « Funny face(1957) », « guerre et paix(1956-adpaté du roman éponyme de Tolstoï)» et évidement de « My fair lady(1964) »...




 
Audrey Hepburn est l'opposée de Marilyn ; son allure un peu garçonne, son naturel et sa prestance de danseuse font d’elle une icône mode chic et glamour, dont l’image est toujours d'actualité. Sa gentillesse et son pétillant sont reconnus à l’unanimité, mais derrière cette apparence lisse se cache aussi une vie relativement tumultueuse et deux divorces. Elle prend sa retraite à la fin des années 60 pour se consacrer à ses enfants et en 1988, elle s’engage au côté de l’UNICEF, comme ambassadrice. Son action pour protéger les enfants perdure aujourd’hui encore, grâce à sa fondation.
Totalement fan de Spielberg (et de E.T), elle accepte un dernier rôle dans le film "Always" en 1989.

Si sa vie professionnelle l’a amenée à passer quelques années en Californie, c’est en Suisse qu’elle a élu domicile. Ce choix tient apparemment à la neutralité du pays qui lui permettait de s’y sentir en sécurité. Suite à son divorce, elle acquiert une maison à Tolochenaz où elle s’installe définitivement.

A l’occasion d’une escapade dans la région de Morge, nous nous sommes arrêtés à Tolochenaz, pour voir la fameuse maison où Audrey Hepburn a passé 30 années de son existence. L’endroit est facile à trouver, à l’intersection de la rue du centre, de la route de Lully et du chemin des plantées. La grande demeure est plutôt jolie, dans le style de la région et sans extravagances. Elle a depuis été rachetée par des particuliers et je suppose qu’il est donc adéquat d’être discret si venez y « jeter un œil »…



Ci-dessous: La paisible, à Tolochenaz.

La place principale du village, renommée place Audrey Hepburn, où trône son bronze.



Place Audrey Hepburn, Tolochenaz

Dans le petit cimetière du village, nous avons également trouvé sa tombe, modeste. L’endroit est plutôt cosy pour y passer l’éternité.







Anecdote: A l’occasion du tournage de « Vertes Demeures(1959)» Audrey fit la rencontre de Pippin. Son dresseur lui avait recommandé de le garder avec elle, le soir, afin que l'animal soit moins stressé à son contacte. L’actrice ne se sépara plus du faon qui s'entendait fort bien avec son York.


Auteur des images inconnu, si vous avez une idée, merci de me la suggérer!

 Belle journée
L&F


2 commentaires:

  1. Je n'ai pas pu me rendre à l'expo photos en 2012 au musée Alexis Forel à Morges, un grand regret! Une femme très photogénique et dire qu'elle se trouvait moche! En plus de sa beauté, elle avait des qualités de cœur remarquables.
    Pippin a été conquis par ses yeux de biche :-) Jolie histoire.
    Place Audrey Hepburn à Tolochenaz, franchement ça le fait! Merci pour ton hommage.
    Valentine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai entendu parler de cette expo bien trop tard, quel dommage!
      Je suis d'accord, "ses yeux de biche", et son style, sublime.
      Elle est apparemment restée simple, malgré une grande carrière hollywoodienne, et pas de "pétage" de plomb.
      La dame avait le tête sur les épaules.
      C'est le printemps à Lyon!
      Belle journée,
      L§F

      Supprimer